Sète

Images en cours de chargement
Les canaux de Sète|Les joutes de la Saint-Louis|La ville de Sète|L'étang de Thau|Le cimetière marin|Le Théâtre Molière|

La Venise du Languedoc

Positionnée entre l'étang de Thau et la mer Méditerranée, la ville de Sète séduit avec son vieux port, ses canaux, ses ponts et ses immeubles aux jolies façades colorées. Surnommée la «Venise du Languedoc», elle est le premier port de pêche en Méditerranée. Le mont Saint-Clair qui domine la ville présente une superbe vue sur Sète et ses paysages environnants.

Sète a vu naître des artistes comme Paul Valéry, Georges Brassens, Manitas de Plata, Jean Vilar. La tradition se perpétue avec des festivals, des ateliers d’artistes, des musées, des théâtres qui animent la ville de Sète. Lors de la fête de la Saint-Louis (au mois d’août) les célèbres joutes sétoises voient s’affronter deux adversaires positionnés chacun sur un bateau et munis d’une lance et d’un bouclier en bois ils doivent se faire tomber à l'eau.

Bref résumé d'histoire

La ville de Sète est née, en 1666, d'une décision royale et de la volonté de trois hommes : Paul Riquet, Louis XIV et le Chevalier de Clerville. Paul Riquet cherchait un débouché sur la Méditerranée pour le Canal du Midi dont il avait entrepris le creusement. Louis XIV avait chargé son ministre Colbert de trouver une rade pour les galères royales et d'y créer un port d'exportation des produits du Languedoc.

Colbert confia cette tâche au Chevalier de Clerville, qui identifia le Cap de Sète comme le site le plus approprié pour la création d’un port. Les travaux commencèrent dès 1666, la jetée longue de 650 mètres protège l’entrée du vieux port de Sète et offre un abri aux bateaux depuis le XVIIe siècle. Au XIXe siècle, le port se développe grâce au commerce du vin, du bois, du soufre, des céréales ainsi que du fer. Sète devint le premier port de tonnellerie au monde.

Le vieux port de Sète

Ancien siège des ateliers de salaison du poisson bleu (sardines, anchois, maquereaux), le quai accueille aujourd’hui des locaux qui servent à l’entretien des filets de pêche. Jusqu’à la fin du XIXe siècle, ce quai se nomme également «cul-de-bœuf» car les navires s’y plaçaient poupe à quai, notamment les bateaux-bœufs.

La promenade Jean-Baptiste Marty surplombe le quai de la Consigne. Le bureau de la Consigne était une administration auprès de laquelle tout navire armé à Sète devait déposer une caution. Aujourd'hui le Vieux Port est occupé par les pêcheurs et les voiliers. Vers 15 h 30, on peut se rendre à la criée électronique pour assister à la vente du poisson.

L'étang de Thau

L'étang de Thau est un milieu naturel sans équivalent en Europe. Il possède une exceptionnelle diversité écologique permettant à plus de 400 espèces végétales et 100 espèces animales de prospérer.

Des visites commentées proposent la traversée du port de pêche et du port de commerce, le passage sous les ponts de Sète et direction le bassin de Thau et Bouzigues. La découverte des élevages de coquillages et vision sous-marine des cordes d'huîtres et de moules grâce à la coque transparente d’un bateau sous-marin.
L'étang de Thau - Quai Général Durand, 34200 Sète - Tél. +33 (0)4 67 46 00 46.

Lieux et monuments

  • L’église décanale Saint-Louis est consacrée en 1703. A l'étage supérieur, une sorte de lanterne ouverte sur ses quatre côtés, en fer et zinc, auquel on accède par un escalier en colimaçon en bois.
  • Le palais consulaire, de style art déco, est surmonté à son angle d'une originale tour de l'horloge-campanile. Une belle ferronnerie de la porte d'entrée.
  • De nombreuses façades «haussmanniennes» richement décorées (1860-1920).
  • Les anciens entrepôts de la célèbre marque de vermouth Dubonnet (1924) sont un rare vestige architectural de l'important trafic vinicole qui anima le port de Sète aux XIXe et XXe siècles. Les anciens chais sont organisés autour d'une grande halle étoilée sur plan carré.
  • Le mont Saint-Clair qui offre un large panorama depuis son nouveau belvédère, avec tout à côté la chapelle «Notre Dame de la Salette» (1861) décorée avec de nombreuses fresques et dont certains murs intérieurs comportent encore d'anciens ex-voto.
  • Le Phare du Mont-Saint-Clair, inscrit aux monuments historiques.
  • Le cimetière marin avec les tombes de Paul Valéry (1871-1945) et de Jean Vilar (1912-1971). Egalement le cimetière «Le Py» avec la tombe de Georges Brassens (1921-1981).

Les musées de Sète

Le musée Paul Valéry
Le musée Paul Valéry dispose d'une situation exceptionnelle au flanc du mont Saint-Clair sur une terrasse dominant le cimetière marin et la Méditerranée. Son architecture s'inscrit dans la lignée du Corbusier a été conçue par Guy Guillaume en 1970. Le musée présente les œuvres de Paul Valéry.
Musée Paul Valéry - 148, rue François Desnoyer, 34200 Sète – Tél. +33 (0)4 99 04 76 16.

Espace Brassens
L’espace Brassens est consacré à l’auteur-compositeur-interprète Georges Brassens, natif de la ville de Sète. Muni d´un casque stéréophonique, le visiteur se laisse guider par Georges Brassens qui parle de sa vie et de son œuvre. Pour clôturer la visite, films et récitals inédits sont projetés dans la salle vidéo.
Espace Brassens - 67, Boulevard Camille Blanc, 34200 Sète - Tél. +33 (0)4 99 04 76 26.

Le musée international des Arts modestes
Le musée international des Arts modestes (MIAM) a été fondé par les artistes Hervé Di Rosa et Bernard Belluc.Il abrite les collections de ses deux fondateurs. Ce fonds est constitué de milliers d'objets emblématiques de l'art modeste, objets aimés et collectionnés, manufacturés ou artisanaux. Ce sont pour l'essentiel des jouets, des figurines, des gadgets et toutes sortes de "bibelots" qui participent à "l'archéologie de l'enfance" et nous touchent par leur force visuelle.

Infos pratiques :

Adresse :
34200 Sète

A savoir :
Office de Tourisme de Sète
60, Grand rue Mario Roustan, 34200 Sète
Tél. +33 (0)4 99 04 71 71

La visite est libre. Visite guidée.
facebook
twitter
googleplus
linkedin