Viviers

Images en cours de chargement
 La cathédrale et le village|Photo Michael JoffreLa maison des Chevaliers|Photo Alain MossotLa cathédrale Saint-Vincent|Le pont romain|Photo Christian RoustanL'ancien Palais épiscopal|Photo Jacqueline Poggi L'hôtel de Roqueplane|Photo Alain Mossot

La capitale historique du Vivarais

Le charme de Viviers, capitale historique du Vivarais réside dans sa situation privilégiée aux portes d’entrées de l’Ardèche méridionale. Ancienne ville gallo-romaine et cité épiscopale durant 15 siècles, la cité médiévale veille fièrement sur le défilé du Rhône, du haut de son piton rocheux où trône sa somptueuse cathédrale.

Bref résumé d'histoire

Viviers est rattaché au royaume de France en 1307. Aux XVe et XVIe siècles, le pouvoir est d'abord aux mains des marchands. La cité connaît une expansion importante et consolide ses remparts pour se protéger des attaques de la guerre de Cent ans.

Au milieu du XVIIIe siècle, l'évêque François Renaud de Villeneuve fait construire le palais épiscopal, aujourd'hui l’hôtel de ville. D'autres hôtels particuliers sont construits ou embellis à la même époque : hôtels de Roqueplane, de Tourville, de Beaulieu.

Le XIXe siècle correspond à une période de grande innovation industrielle, avec la création de l'usine Lafarge (chaux et ciments) et le carreau de ciment polychrome (établissements Larmande).

A voir à Viviers

La ville Basse
Dans la ville Basse, on découvre des trésors architecturaux comme la tour de l'Horloge édifiée au XVIIe. La façade restaurée de la Maison des Chevaliers est d’une richesse exceptionnelle. C’est un placage sur une maison médiévale comportant plusieurs corps de logis, elle a été commandée en 1546 par un commerçant ambitieux. A la place de la République où se trouvent trois grandes demeures : la maison Faugergues, la maison Montargues et la maison de Lestrade avec de belles fenêtres.

La ville Haute
La ville haute est protégée par son mur d'enceinte. Elle réunit la cathédrale et de nombreuses dépendances de l'évêché. On franchit la porte Latran pour rentrer dans la Grand-rue, bordée par deux hôtels particuliers et plusieurs belles maisons. L'hôtel de Tourville possède une porte monumentale.

 

La cathédrale Saint-Vincent

La cathédrale Saint-Vincent est la cathédrale la plus petite de France, elle fut consacrée en 1119. A l'intérieur on peut admirer un chœur de style gothique flamboyant, d’extraordinaires tapisseries des Gobelins du XVIIIe ainsi que qu’un autel en marbre. La cathédrale est accompagnée de la tour Saint-Michel qui surplombe la cité.

Le pont Romain

Le pont était sur la voie romaine qui reliait Viviers à Alba-la-Romaine. Il était emprunté par les muletiers avec leurs chargements de sel, de vin et autres denrées approvisionnant la Montagne. Très bien conservé, il est daté du IIe ou IIIe siècle et enjambe la petite rivière de l'Escoutay.

La cité ouvrière Lafarge

La Cité Lafarge constituait autrefois une ville dans la ville. Les premières habitations furent construites en 1880 pour loger les ouvriers. Des écoles religieuses, des commerces, un hôpital et une église entouraient les logements. Au cours des années 50, l'ensemble s'est peu à peu vidé de ses occupants. Il ne reste aujourd'hui que quelques locataires. L'ancienne cité ouvrière a échappé de peu à la démolition. Des visites guidées sont organisées.
Centre International Construction et Patrimoine - Rue Lafarge, 07220 Viviers - Tél. 33 (0)4 75 52 62 45.

Infos pratiques :

Adresse :
07220 Viviers

A savoir :
Office de tourisme de Viviers
2 Avenue Mendès, 07220 Viviers
Tél. 33 (0)4 75 49 86 61

La visite est libre.
facebook
twitter
googleplus
linkedin