L'abbaye de Fontfroide

Images en cours de chargement
Le cloître et la citerne|Photo Christophe MartinLe cloître vu de la salle du chapitre|L'abbaye de Fontfroide vue de la colline|L’église abbatiale et le cloître|La porte romane d'entrée de l'abbatiale|Photo AlbinsVue extérieure de l'abbaye avec sa roseraie|Photo Albins

L'abbaye de Fontfroide

Au cœur d'un vallon des Corbières au milieu de cyprès et de pins, on découvre l'ancienne abbaye Sainte-Marie de Fontfroide. Un ensemble au charme pittoresque, fondé à la fin du XIe siècle par des moines bénédictins et affilié à l'ordre de Cîteaux en 1145. L’abbaye a été admirablement restaurée successivement aux XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles, en particulier l'église abbatiale du Xlle du siècle, le cloître aux colonnettes romanes, la salle capitulaire majestueuse aux colonnes de marbre et les bâtiments des moines.

Bref résumé d'histoire

L'abbaye de Fontfroide est une abbaye cistercienne, initialement abbaye bénédictine (1093), elle est intégrée à l'ordre cistercien entre 1144 et 1145. Pendant la croisade des Albigeois, elle fut le fer de lance de l'orthodoxie catholique. Au XIVe siècle, l'un de ses abbés, Jacques Fournier, fut élu pape sous le nom de Benoît XII.

Architecture de l'abbaye

Le cloître
Dans la ruelle des convers une porte de ferronnerie fait passer au cloître lumineux. Cette cour intérieure est le cœur même de l’abbaye. C’est par la galerie ouest longeant le bâtiment des convers qu’on aborde un espace clos enserrant un petit jardin. Un premier cloître, bâti de la fin du XIIe au début du XIIIe siècle, fut élevé selon les règles de l’art roman.
 
Le cloître
Un premier cloître, bâti de la fin du XIIe au début du XIIIe siècle, fut élevé selon les règles de l’art Roman. L’ensemble des parties basses, notamment la double procession des colonnettes et leurs chapiteaux à décor de feuillages supportant des petits arcs plein cintre, appartient à cette époque.
 
L’église abbatiale
L’église abbatiale a une voûte de 21 mètres de hauteur, elle est orientée à l'est pour honorer Dieu à chaque levant. La nef contient deux collatéraux dont la voûte en demi-berceau monte à quatorze mètres. Dans le collatéral sud s’ouvrent cinq chapelles qui datent très certainement du XVe siècle.
 
Le dortoir des frères convers
C’est une salle à voûte de grès rose, en berceau brisé, sans aucun doubleau sur toute sa longueur. Dans sa partie la plus méridionale, cet espace contenait un grenier où les sacs de grains étaient hissés par des ouvertures latérales. La partie opposée représente ce qui subsiste du dortoir des convers après les transformations du XVIIIe siècle.
 
La chapelle des étrangers
A l’extérieur de la clôture, la chapelle des étrangers est la seule construction qui subsiste du premier monastère de Fontfroide. Elle permettait aux pèlerins et aux étrangers d’assister aux offices sans déranger les moines. Au XIVe siècle, des contreforts permettent de surélever le bâtiment et de construire une salle, peut être utilisée comme chapelle par les pères abbés
 

Les jardins en terrasses de Fontfroide

Créés à la fin du XVIe puis remaniés au début du XXe, ces jardins offrent une diversité de paysages, du sous-bois méditerranéen au jardin des abeilles, en passant par le jardin de simples des moines ou le jardin blanc (Hortus delicarium) évoquant le Moyen-Age et la roseraie de 3’000 rosiers. En grimpant jusqu’à l’Observatoire, l’on a une vue magnifique sur l’abbaye et le Massif des Corbières.

Les itinéraires passant par ce lieu

Infos pratiques :

Adresse :
Chemin de Fontfroide,11100 Narbonne
Tel :
+33 (0)4 68 45 11 08

Tarifs :
Adulte : 10 €
Enfant 6 à 15 ans: 4 €

Horaires :
Abbaye ouverte à la visite tous les jours de la semaine dès 10 heures.

La visite est libre.
facebook
twitter
googleplus
linkedin