Ainhoa

Images en cours de chargement
Café typique d'Ainhoa|Photo Rufino LasaosaL’église Notre-Dame-de-l’Assomption |Photo Yuichiro KomataRue du village|Le fronton et l’église Notre-Dame de l'Assomption|Vue sur Ainhoa et la Rhune depuis la Chapelle de l'Aubépine|Le lavoir|

Ainhoa, classé «Plus beaux villages de France»

Classé parmi les plus beaux villages de France, Ainhoa est une ancienne bastide fondée au XIIIe siècle, puis en partie reconstruite au XVIle. Sa longue et unique rue est jalonnée de pittoresques maisons blanches à colombages rouges et verts. Le fronton de pelote fait presque corps avec l'église Notre-Dame-de-l’Assomption.

Bref résumé d'histoire

C’est dans la première moitié du XIIIe siècle que des moines Prémontés décidèrent de créer dans cette zone de pâturages, l’un de leurs cinq vicariats prévus sur la route de Compostelle. Propriété de Juan Perez de Baztan, un haut personnage de la cour de Navarre, il fut convenu que ce petit vicariat formerait une enclave sur la propriété seigneuriale. Le village d’Ainhoa connut de nombreux avatars sous la suzeraineté anglaise.

La tourmente révolutionnaire de 1789 atteignit profondément la vie religieuse du Pays Basque, mais l’abolition des signes de foi chrétienne ne se fit pas sans une vive résistance. L’église d’Ainhoa, fermée au culte, fut transformée en magasin à fourrages mais les paroissiens, restés fidèles à leur foi, allaient clandestinement à l’abbaye d’Urdax.

Ainhoa fut détruite durant la Guerre de Trente Ans (1618-1648) puis reconstruite. Il ne subsiste aujourd'hui de l'époque antérieure à cette destruction que l'église et la maison Machitorénéa. En 1724 la population d'Ainhoa se révolta contre la gabelle, une révolte d'opposition aux nouvelles taxes.

Le village d’Ainhoa

Au centre du village d’Ainhoa se dresse le traditionnel fronton construit en 1849. Il est intimement lié à l’importance des sports de balle (pelote) dans les villages basques. Le village est organisé en bastide, recélant des maisons labourdines du XVIIe siècle. Le lavoir (fontaine Alhaxurruta) fut remarqué par Napoléon III et Eugénie lors d'une excursion à Ainhoa en 1858.

L’église Notre-Dame-de-l’Assomption

L'église Notre-Dame de l'Assomption fut construite au XIIIe siècle. De proportions harmonieuses, la partie la plus ancienne est construite en pierres de taille dorées. Le clocher carré à quatre étages domine le bourg de sa masse robuste mais élégante. L'intérieur de l'église possède un magnifique retable doré et ses deux étages de galeries en bois. Autour de l'édifice, le cimetière paysager abrite des stèles discoïdales et tabulaires datées des XVIe et XVIIe siècles.

Infos pratiques :

Adresse :
64250 Ainhoa

A savoir :
Office de Tourisme d’Ainhoa
Maison du Patrimoine, 64250 Ainhoa
Tél. +33 (0)5 59 29 93 99

La visite est libre.
facebook
twitter
googleplus
linkedin