Aigues-Mortes

Images en cours de chargement
Les remparts d'Aigues-Morte|Les toits d'Aigues-Mortes, les remparts puis les salins et la me|Photo Baptiste RossiAigues-Mortes|L'intérieur de la tour de Constance|Photo Roger CableL’église Notre-Dame-des-Sablons|Le canal du Rhône à Sète traversant Aigues-Mortes|

La ville aux épais remparts

Située à l’Ouest de la Camargue la cité d’Aigues-Mortes présente une véritable allure de forteresse médiévale avec ses remparts, ses portes fortifiées, ses vingt tours et son chemin de ronde. Fondée au XIIIe siècle par Saint-Louis dans le but de développer le commerce avec l'Italie et l'Orient, Aigues-Mortes dévoile un ensemble architectural particulièrement bien conservé.

La place Saint-Louis est le cœur de la cité avec sa fontaine surmontée d’une statue de Saint-Louis avec des terrasses de restaurants et des boutiques touristiques.

Bref résumé d'histoire

Née de la volonté du roi Louis IX, la cité fortifiée d’Aigues-Mortes est incroyablement riche du point de vue de son histoire et remarquablement préservée. Indissociable de Saint-Louis et de ses Croisades, son histoire nous renvoie au milieu du XIIIe siècle, à une époque où la Camargue était inhospitalière, caractérisée par ses marais d’où le nom d’Aigues-Mortes : Aigas Mòrtas signifiant "eaux stagnantes" en occitan. C’est pourtant là que Louis IX décide de fonder le premier port du Royaume de France ouvert sur la Méditerranée, et c’est là qu’il organisera le départ spectaculaire de milliers d’hommes pour les 7e et 8e Croisades.

La tour de Constance et les remparts

La tour de Constance, fut érigée en 1242 par Saint-Louis sur l’ancien emplacement de la tour Matafère, construite par Charlemagne vers 790, pour abriter la garnison du roi. Son diamètre est de 22 mètres et sa hauteur est de 33 mètres.

Au rez-de-chaussée, la salle des gardes avec un accès protégé par une herse. Au centre de la pièce, une ouverture circulaire permet d’accéder aux sous-sols qui servaient de garde-manger, de réserve de munitions et aussi de cachots.

Au premier étage, c’est dans la salle des Chevaliers que furent emprisonnées au XVIIIe siècle des protestantes dont la plus connue fut Marie Durand. Elle fut emprisonnée à l’âge de 15 ans et libérée 38 ans plus tard.

Les remparts se déploient sur une longueur de 1’600 mètres, ils sont spectaculaires par leur hauteur et l'état de leur conservation. Ils constituent, avec la tour de Constance, un témoignage exceptionnel en Europe occidentale de l'architecture militaire en milieu marécageux aux XIII et XIVe siècles.

Les édifices religieux

L’église Notre-Dame-des-Sablons
Cette église fortifiée de style gothique a été construite vers le milieu du XIIIe siècle, à l'époque de Saint-Louis. Elle fut saccagée par les protestants en 1575, puis sous la Révolution française, elle devient temple de la Raison, caserne, magasin à grains et entrepôt de sel. L’église Notre-Dame-des-Sablons très dépouillée, possède une belle charpente et un décor mis en lumière par les vitraux dessinés par Claude Viallat. Une remarquable statue de Saint-Louis réalisée par Subirachs.

La chapelle des Pénitents blancs
Cette chapelle baroque appartient à la confrérie des Pénitents blancs crée en 1 622. Au-dessus du chœur, on peut voir une copie du retable de Jérusalem. Autour du maître-autel, une peinture sur toile retrace la descente du Saint-Esprit le jour de la Pentecôte.

L’église Notre-Dame-des-Sablons
Elle a été construite par la confrérie des Pénitents gris créée en 1400. La façade est du style Louis XIV. La porte d'entrée du XVIIe siècle est ornée d'une statue en bois. Un beau retable sculpté en 1687 par Sabatier.

Les salines d'Aigues-Mortes

Située à l’Ouest de la Camargue, les salines d'Aigues-Mortes sont sans doute exploitées depuis l'Antiquité. L'abbaye de Psalmodi, était connue comme une des «abbayes du sel». La visite des installations  permet de suivre les étapes de l'obtention du sel.

Voir la fiche "La Camargue"

La fougasse d'Aigues-Mortes

La fougasse appartient aux pâtisseries à base levée. A base de pâte à brioche, sucre, beurre et fleur d'oranger. Elle peut être sucrée (dénommé parfois «tarte au sucre») ou salée. Traditionnellement, la confection de la fougasse au sucre à Aigues-Mortes était réservée à la période de Noël, mais la fougasse d'Aigues-Mortes se vend toute l'année.

Infos pratiques :

Adresse :
30220 Aigues-Mortes

Horaires :
Visite de la tour et des remparts, ouvert toute l’année de septembre à avril, 10h à 17h30.

A savoir :
Office de Tourisme d’Aigues-Mortes
Place Saint-Louis, 30220 Aigues-Mortes
Tél. +33 (0)4 66 53 73 00

La visite est libre. Visite guidée.
facebook
twitter
googleplus
linkedin