Bar-le-Duc

Images en cours de chargement
La ville de Bar-le-Duc|Photo OT de Bar-le-DucL'église Saint-Etienne et, à droite, le palais de Justice|Photo TCYLa place Saint-Pierre|Photo Ji-ElleChâteau des ducs de Bar|Photo Ji-ElleLe château de Marbeaumont|Photo ClemclarLa cconfiture de groseilles épépinées à la plume d'oie|Photo Conseil Régional Lorraine

Bar-le-Duc, un haut lieu de l'Histoire de France

Bar-le-Duc est labellisé «Ville d’Art et d’Histoire ». L'essentiel du patrimoine architectural de la cité des ducs date du XVe au XVIIIe siècle et notamment de la période de la Renaissance. La majorité des monuments et des hôtels particuliers remarquables sont édifiés en pierre de Savonnières, donnant à la ville une couleur blonde caractéristique.

Bref résumé d'histoire

Au Xe siècle, un château et une cité fortifiée sont édifiés afin d'assurer la défense du Comté de Bar face au royaume de France. Il ne subsiste que les vestiges la Porte Romane et la Tour de l'Horloge. La ville haute rayonne surtout par son héritage de la Renaissance du XVIe siècle, une période qui sera la plus faste d'un point de vue politique et culturel.

Quant à la ville basse de Bar-le-Duc, il connaît un réel développement économique qu’à partir du milieu du XIXe, avec l'implantation de la voie ferrée Paris-Strasbourg et du canal de la Marne au Rhin. L'industrie textile, la métallurgie et la brasserie sont alors les activités dominantes de ces quartiers.

La ville Haute

Le secteur aristocratique de la ville Haute possède un beau quartier Renaissance avec des hôtels particuliers de la Place Saint-Pierre et de la rue des Ducs est bordée d’hôtels particuliers du XVIe siècle en pierre blonde avec des façades décorées de statues et de gargouilles. Labellisée «Ville d’Art et d’Histoire», cet ensemble urbain Renaissance est l’un des plus remarquables de France.

La Porte Romane et la Tour de l’Horloge dominant ce quartier haut perché, sont les deniers vestiges de la période tourmentée de Bar. L’église Saint-Etienne de style gothique flamboyant est construite du XIVe au XVIe siècle. A l'intérieur, un ensemble de trois statues de bois de 2 à 3 mètres de haut du sculpteur Ligier Richier datant du XVIe siècle.

La ville Basse

Le quartier du Bourg, dans la ville Basse, contient également de belles demeures de style Renaissance. Le collège Gilles-de-Trèves, construit de 1573 à 1576 assurait l'éducation des enfants de la ville de Bar. La rue du Bourg est bordée d'immeubles aux belles façades.

Le château de Marbeaumont est construit au début du XXe siècle par l'architecte Jules Renard pour le banquier Paul Varin-Bernier. Il mélange les styles Renaissance et Louis XIII en utilisant les principes de construction métallique de Gustave Eiffel.

Le musée Barrois

Le château des ducs de Bar construit au XVIe siècle abrite le musée Barrois. Fondé dans un esprit encyclopédique, il présente des collections d’histoire naturelle, de peinture et de sculpture. La section archéologique regroupe des collections provenant du site de Nasium et du Barrois. Le musée présente également des documents sur l'histoire de Bar-le-Duc avec des portraits des ducs de Bar et de Lorraine, d'Antoine le Bon à Stanislas Leszczynski et de quelques éléments architecturaux de bâtiments de la ville.
Musée Barrois - Rue François de Guise, 55000 Bar-le-Duc - Tél. 33 (0)3 29 76 14 67.

La spécialité gastronomique de Bar-le-Duc

La spécialité gastronomique de Bar-le-Duc est la confiture de groseilles épépinées à la plume d'oie, surnommée «caviar de Bar». La première mention de cette recette date de 1344, et sa renommée va rapidement s'étendre dans les milieux bourgeois et aristocratiques. La reine d'Ecosse Marie Stuart compare cette confiture à «un rayon de soleil dans un pot». Le cinéaste Alfred Hitchcock ne descendrait que dans des hôtels qui en proposent au petit-déjeuner.

Infos pratiques :

Adresse :
55000 Bar-le-Duc

A savoir :
Office de Tourisme de Bar-le-Duc
7 Rue Jeanne d'Arc, 55000 Bar-le-Duc
Tél. 33 (0)3 29 79 11 13

La visite est libre.
facebook
twitter
googleplus
linkedin