Verdun

Images en cours de chargement
La tour Chaussée et la Meuse|Photo AimelaineLa cathédrale Notre-Dame de Verdun |Photo CyrillLa visite de la Citadelle souterraine de Verdun|Photo OT VerdunL'Ossuaire de Douaumont|Photo OT VerdunLe Fort de Douaumont|Photo OT VerdunL'emplacement du village détruit de Fleury|Photo Patrick Rouzet

Verdun, une position stratégique

Verdun demeure associée à l’un des affrontements les plus meurtriers de la Première Guerre mondiale de 1914-1918. La citadelle souterraine de la ville construite entre 1890 et 1893 rappelle un douloureux passé. La visite des champs de bataille ne peut laisser personne indifférent. Mais le Verdun d’aujourd’hui montre le visage d’une ville aux rues animées et aux quais accueillants le long de la Meuse.

Bref résumé d'histoire

Promontoire fortifié depuis les temps les plus reculés, Verdun a toujours été une place stratégique importante. La ville est annexée par le roi de France Henri II en 1552. Pour la protéger et la contrôler, il décide de remanier les fortifications médiévales et de construire une citadelle qui sera achevée en 1634.

Verdun est définitivement rattaché au royaume de France en 1648. Louis XIV veut s’assurer de la protection des frontières en améliorant les défenses des grandes places fortes. En 1687, Vauban entreprend des travaux dans la citadelle et organise la défense du sud-ouest de la ville. Lors des guerres contre la Prusse en 1792 et en 1871, la citadelle de Verdun subit de nombreux bombardements détruisant des casernes et une partie de l’abbaye.

La perte de l'Alsace-Moselle en 1871 place la ville de Verdun en première ligne. La nouvelle frontière doit être défendue et fortifiée. 19 forts sont construits autour de Verdun. En complément, de 1886 à 1893, on creuse sous la citadelle 4 kilomètres de galeries pouvant accueillir des hommes et du matériel en cas de conflit.

La ville Haute de Verdun

Verdun possède un beau patrimoine architectural qui est un héritage de 30 siècles d’histoire. Située sur un éperon rocheux dominant la Meuse, la cathédrale Notre-Dame est vieille de plus de 1000 ans. C'est le plus vaste édifice roman de l'est de la France. Elle possède un cloître du XVIe siècle.

On découvre au fil des rues étroites remontant aux origines de la cité, la tour Chaussée datant de 1380. Elle mesure 20 mètres de hauteur elle était prolongée par une épaisse muraille encerclant la ville haute. La porte Saint-Paul était jusqu'au démantèlement des remparts le seul point d'accès pour les voitures, elle a conservé deux ponts-levis. Le palais épiscopal de Verdun accueille le Centre Mondial de la Paix.

Le musée de la Princerie

Le musée d’Art et d’Histoire de Verdun est installé dans un hôtel particulier de la Renaissance, bâti en 1525. Les objets exposés présentent Verdun et ses environs depuis la Préhistoire jusqu’au début du XXe siècle. Le fleuron des collections met en lumière le rayonnement artistique et historique de Verdun au Moyen-Age.
Musée de la Princerie - 16 rue de la Belle-Vierge, 55100 Verdun - Tél. 33 (0)3 29 86 10 62.

La citadelle souterraine de Verdun

Sous la citadelle de Verdun, on creusa sur 7 kilomètres des galeries souterraines. Elles étaient équipées pour subvenir aux besoins d'une armée : une boulangerie, des cuisines, un hôpital de campagne, un central téléphonique et des magasins à munitions. Un circuit en véhicule autoguidé fait revivre la vie quotidienne des «Poilus de 1916».
Citadelle souterraine de Verdun - Avenue de la 5ème-RAP, 55100 Verdun - Tél. 33 (0)3 29 84 84 42.

Les champs de Bataille

La Maison du Tourisme de Verdun organise une visite en autocar des monuments les plus importants du «Champ de Bataille de Verdun». Elle s’effectue avec un guide.

  • Le Fort de Douaumont est l’ouvrage le mieux armé de la ceinture fortifiée, une pièce maîtresse de la défense autour de Verdun. Construit à partir de 1885, il devient par son volume le premier fort de la région de Verdun en 1914. Il est pris par les Allemands dès le début de la guerre. On visite de deux niveaux de galeries permettant de comprendre la vie quotidienne des soldats enfermés sous un déluge d’obus permanent.
  • L'Ossuaire de Douaumont est le monument commémoratif dédié aux victimes de la Première Guerre mondiale à Verdun en 1916. Cette vaste nécropole comprend une galerie transversale dont les 18 travées contiennent chacune deux sarcophages en granit. Projection du film «Des hommes de boue» et la montée à la tour des Morts de 46 mètres, elle offre un large panorama sur le champ de bataille. Devant l'Ossuaire, le cimetière militaire de Douaumont contient les sépultures de 15’000 soldats français identifiés.
  • Le village détruit de Fleury-devant-Douaumont. Il a été pris et repris 16 fois en deux mois par les soldats français et allemands. C’est l’un des neuf villages entièrement dévastés de la «Zone Rouge de Verdun».
  • La Tranchée des Baïonnettes. Le 12 juin 1916, un détachement du 137e Régiment d'Infanterie est isolé sous un bombardement intensif d'obus. Il est enseveli dans une tranchée. Le seul témoignage de la présence des hommes : quelques centimètres de baïonnettes émergeant du sol.

Les itinéraires passant par ce lieu

Infos pratiques :

Adresse :
55106 Verdun

A savoir :
Maison du Tourisme de Verdun
Place de la Nation, 55106 Verdun
Tél. 33 (0)3 29 84 14 18

La visite est libre. Visite guidée.
facebook
twitter
googleplus
linkedin