Le site et musée archéologiques d’Ambrussum

Images en cours de chargement
Vue du rempart et de la domus nord|Photo Go-ProductionL’Oppidum|Photo site AmbrussunLa voie pavée, prolongement de la Via Domitia|Photo Communauté Communes du Pays de LunelVestiges du pont romain dit Pont Ambroix|Photo Xabi Rome-HéraultLe musée d'Ambrussum|Photo D. MerlinLe musée d'Ambrussum|Photo E. Perrin

Le site archéologique d’Ambrussum

A Ambrussum, des vestiges de différentes époques permettent de comprendre la romanisation du sud de la Gaule. L’occupation primitive se manifeste par un oppidum gaulois, au pied duquel la conquête de la Gaule par les Romains a laissé une trace prégnante dans le paysage : la Via Domitia.

Les Romains ont doté celle-ci d’un pont et d’un relais routier pour faciliter le périple des commerçants et voyageurs. Le village gaulois sur la colline se transforme petit à petit au contact des Romains, laissant les traces d’une civilisation nouvelle.

Bref résumé d'histoire

Sur la colline d’Ambrussum, un oppidum gaulois (fin du IVe siècle avant J.-C.) ceint par un rempart abritait une ville d’environ 6 hectares. Plusieurs vestiges témoignent également de la romanisation de l’oppidum et de la persistance du site à l’époque gallo-romaine. On y trouve notamment des domus gallo-romaines ainsi qu’une place au portique (ou forum). Mais le témoignage le plus émouvant est une magnifique voie pavée, vieille de plus de 2000 ans et utilisable sur 200 mètres.

Les vestiges romains

Les vestiges romains se concentrent en partie basse, entre la colline et le Vidourle. Le célèbre pont Ambroix construit par les Romains aux alentours de 30 avant J.-C., permettait à la Via Domitia de franchir le fleuve grâce à ses onze arches initiales. En 1857, le peintre Courbet l’immortalise avec deux arches. Aujourd’hui, son arche unique, imposante, trône au milieu du Vidourle.

Ambrussum, c’est aussi un relais routier romain traversé par la Via Domitia. Celui-ci concentre tout ce dont un voyageur pouvait avoir besoin au cours d’un long trajet : auberges, puits, forge, thermes, sanctuaire. C’était aussi un relais de poste accueillant les messagers du cursus publicus.

Le musée d'Ambrussum

Le musée retrace l'histoire d’Ambrussum, des premières occupations par l'homme aux fouilles archéologiques menées jusqu'à aujourd'hui. On fait la connaissance avec Pétalé Antonia, une esclave affranchie qui vécut à Ambrussum dans la première moitié du Ier siècle ap. J.-C.

La salle d'exposition permanente, toute en longueur, symbolise une voie pavée. En empruntant cette voie, le visiteur entre dans l'histoire d’Ambrussum. Le parcours thématique se divise en quatre séquences : la voie rêvée Ambrussum (relais de la Via Domitia), au repos du guerrier, le relais routier, le pont Ambroix et le Vidourle et l’Oppidum. Le musée est également agrémenté de reproductions anciennes du pont, de maquettes et de nombreux objets de la vie quotidienne.

Infos pratiques :

Adresse :
Chemin d’Ambrussum,34400 Villetelle
Tel :
33 (0)4 67 02 22 33

Tarifs :
Visites guidées (site et musées) : 6,50 €
Enfants (jusqu’à 12 ans) : gratuit

Horaires :
D’octobre à mai : ouvert tous les après-midi (sauf le lundi) 14h-17h30.
Juin et septembre : ouvert tous les jours (sauf le lundi), 10h-12h30 / 14h-17h30.
Juillet et août : ouvert tous les jours (sauf le lundi), 10h-12h30 / 14h30-19h.

A savoir :
Le musée et site archéologique d’Ambrussum fait partie du réseau des «Sites d’exception en Languedoc» qui fédère des sites prestigieux.

Visite guidée.
facebook
twitter
googleplus
linkedin